Vampire – la Mascarade version comic-book est, sauf erreur, une première parmi la pléthore d’adaptations (romans, jeux vidéos, jeux de cartes...) du célèbre jeu de rôle de White Wolf. Paré d’une couverture de Tim Bradstreet idéale pour aguicher les connaisseurs, cet album regroupe les cinq épisodes de la mini-série parue chez Vault Comics en 2020.

Les vampires, éternels poseurs...

Au nord, c'étaient les démons

L’action de ce premier tome publié chez Urban Comics se déroule au Minnesota. Un choix intéressant, qui nécessite toutefois un petit exposé géopolitique préalable. Situé au nord des USA, près de la frontière canadienne, cet État est connu pour ses deux « villes jumelles » : Minneapolis et Saint-Paul. Dans Vampire, celles-ci sont dirigées par un seul prince (enfin… une, mais le titre ne supporte pas le genre féminin et ses « princesses »). Comme on peut s’y attendre, cette dualité implique quelques petites guéguerres courantes dans un contexte très politisé où tout le monde veut devenir calife à la place du calife. Notons qu’en utilisant ce décor peu exploité dans le jeu de rôle, les auteurs cherchaient sans doute à ne pas empiéter sur les plates-bandes d’un univers très codifié.

Explication de texte

Soyons honnêtes, les lecteurs ne connaissant rien du jeu risquent d’être un peu perdus. Ses grands principes (clans, princes…) sont rapidement évoqués en cours de route, et les intrigues politiques qui font tout son sel sont ensuite abordées sans transition. Beaucoup d’aspects du Monde des Ténèbres sont vite passés en revue (clans, Sabbat, Chasseurs…), et mieux vaut connaître un tant soi peu de quoi il est question. Précisons toutefois que l’album se termine par une sorte de grosse encyclopédie vampirique, qui clarifie grandement les choses. Autre excellente idée : des fiches PNJ (« personnages non-joueurs ») vous permettent d’intégrer dans vos parties les personnalités rencontrées. Les vétérans du jeu de rôle intrigués par cette adaptation se sentiront donc un peu plus à l’aise que les néophytes. Ceci dit, le contexte reprend sa dernière édition en date, la cinquième. Il est donc fait référence à des éléments que le lecteur est censé connaître (la Seconde Inquisition, par exemple). Une bonne occasion de se mettre à jour…

Liaisons fatales

Voilà pour la politique et le « background ludique », passons aux personnages. Le succès du jeu de rôle ne tient en effet pas tant à ses intrigues tordues qu’à la psychologie très développée de ses vampires. En anciens joueurs libres de développer leur cour de jeu, les scénaristes ont saisi l’essentiel. Caractériser les personnalités, développer des relations « humaines » ambiguës, jouer sur leur moralité perdue parfois retrouvée pour susciter l’empathie envers des monstres aussi cruels que sentimentaux. Nous suivons ainsi le parcours de Cecily, le bras armé du Prince, amenée à recueillir une jeune vampire abandonnée par son créateur pour combler le vide de son existence. Ce personnage incarne une « porte d’entrée » dans le monde de la nuit, découvert via son initiation. Un truc scénaristique classique, mais toujours efficace. Ensuite, dans son déroulé, l’intrigue surprend dans sa façon d’approfondir le contexte familial et les motivations de Cecily. Au niveau de la crédibilité, l’histoire nous embarque sans problème. Les fans de Vampire ne pourront que se réjouir en constatant que la psychologie est mise à l’honneur dans cette relation étrange, où des relations très fluctuantes entre mentor et élève ne cessent d’évoluer tout en entretenant un mystère autour de la « Caitiff » sans clan.

Un essai transformé

Détail amusant, qui en dit long sur la démarche : des fiches PJ vierges en annexe viennent nous rappeler que Vampire – la Mascarade, le comic-book, est avant tout une pure extension du jeu de rôle homologue. Bref. Une histoire et une atmosphère fidèles au matériau d’origine, des personnages à la psychologie fouillée, de véritables enjeux… On ne pouvait attendre plus de cette adaptation soignée sur tous les points.

Dispo ICI

Fiche technique

Éditeur : Urban Comics
Collection : Urban Games
Scénaristes : Tim Seeley/Tiny & Blake Howard
Dessinateur : Devmalya Pramanik
Date de sortie : 08 octobre 2021
176 pages
EAN : 9791026822806
Contenu vo : Vampire the Masquerade #1-5
Prix : 18 €

Banner Content
Tags: , , , ,
Auteur pour plusieurs gammes de jeux de rôle (Wasteland, les Ombres d'Esteren) et Scénariste/Rédacteur pour Jeux de Rôle Magazine.

Sujets similaires

Commentaires

Geek Tribes