Dans un futur indéterminé, un couple et son enfant survivent au sein d'une zone terraformée de Mars.

Synopsis:  Après que la Terre est été ravagée, le peuple humain s’est exilé sur Mars. Des années plus tard la planète rouge a été entièrement terraformée apportant une atmosphère respirable et des terres cultivables. Dans un milieu très isolé un couple et leur jeune fille se retrouve aux prises de dangereuses personnes. Reza et Ilsa vont devoir tout faire pour protéger Remmy leur fille.
Settlers est un film de Wyatt Rockefeller qui signe ici sont premier film en tant que réalisateur et scénariste. Le film est de nationalités britannique et sud-africain, disponible le 4 octobre 2021 en VOD.

Coté casting on retrouve la frenchie Sofia Boutella-Ilsa (La momie, Star trek: sans limites, atomic blonde, hôtel Artémis et Kingsman: services secrets), Ismael Cruz Córdova-Jerry (Out of control, the undoing et la future série lord of the rings), Brooklynn Prince-Remmy jeune (The Florida project, the turning, home before dark), Nell Tiger Free-Remmy adulte ( Broken, wonderwell, too old to die young) et Jonny Lee Miller-Reza (Trainspotting 1 et 2, elementary, profession profiler, Dracula 2001).

 Settlers est avant tout un huis clos se déroulant exclusivement sur les terres du couple, divisé en plusieurs chapitres. Comment parler de ce film sans craindre d’un spoil car au-delà d’une simple histoire de menace, l’histoire va nous mener vers des directions inattendues. Il ne faut pas s’arrêter sur ce que nous propose le film à son début, le film nous surprenant totalement par son parti prit dans sa narration.

Un point du film qui risque d’être mal perçu par certains, c’est son coté contemplatif. En effet le film prend tout son temps pour raconter son histoire dans une lenteur qui pourrait déplaire à un public avide de sensations fortes et d’action. Ici il n’en est rien, pas d’explosions, pas de gunfight, juste des tranches de vie des protagonistes. Et pourtant malgré cela le film est intéressant à suivre et l’atmosphère prenante nous entraîne vers la fin sans que l’on s’ennuie une seule seconde.

 Niveau mise en scène le film reste dans le classique alternant plans larges et plans rapprochés, ces derniers étant plus présents au vu de son statut de huis clos. La photographie est belle sans rien avoir d’exceptionnelle, nous montrant un décor aride et désertique qui change des paysages habituels aux tons rouges des autres films se déroulant sur Mars. Les décors sont certes très peu nombreux, mais plutôt bien réalisés et donnent une crédibilité au film.
Pour ce qui est du casting, on peu dire qu’il est plutôt bon, chacun jouant parfaitement son rôle en donnant vie à leur personnage. Toute fois on pourra regretter un approfondissement sur la psychologie des personnages et sur les relations qui les unis laissant un goût un peu amer de manque, voir de vide. Ce sera pour moi un point négatif avec ce manque de dialogues qui ne donne pas cette intensité dans le relationnel, comme si chaque personnes venaient de se rencontrer. Il y a un manque de passion, de sentiment que ce soit amour ou haine entre chaque protagonistes. Et c’est fort regrettable car cela aurait apporté une dimension plus forte, plus intime au film.

En bref settlers est un bon huis clos dans lequel on sent que le réalisateur se cherche encore. Mais je pense qu’avec plusieurs essaies Wyatt Rockefeller nous livrera dans le futur de très bons films.

Banner Content
Tags: , , ,

Sujets similaires

Commentaires

Geek Tribes