Voici le Jdr sur l'univers de la BD éponyme de J. Sfar et N. Kéramidas. Ou plus précisément une partie de l'univers étendu de ce projet. Dans la BD on suit l'aventure d'un valeureux nain loyal bon, dans le roman c'est celle de son cousin beaucoup plus chaotique et dans le jdr ce sont vos aventuriers qui ont la vedette !

Le roman graphique!

C’est quoi cette bête?

Commando Barbare vous propose d’incarner des nains guerriers, uniquement des nains guerriers. Tous viennent du même patelin, Gerçure d’Orteil, et vont être embarqués dans une histoire de meurtre au cours d’une grande aventure initiatique. Car ce jdr est avant tout une campagne clés (moderne monsieur, moderne) en mains. Sur 200 pages, 128 lui sont consacrées ! Une idée folle ?

La BD!

On a vaincu le mal depuis près d'un siècle, et c'est intenable !

Le gros morceau de choix !

La campagne est constituée de cinq scénarios successifs, aux niveaux de difficultés croissants pour les joueurs et le mj. On commence direct dans le bain, avec une folle séance de ski sur une piste ultra-noire, qui est tout autant un tutoriel des règles d’actions. Puis c’est au tour de l’enchaînement classique du combat avec les gobelins, donc là c’est le tutoriel des règles de baston ! Enfin une séquence de flashback offre l’occasion d’introduire du rôle play et de l’intrigue.

Voila, ça c’était pour le scénar d’intro, simple et efficace !

Le second reste pas mal linéaire. Sombre forêt mal fréquentée, traque de meurtrier, escorte de convoi et bien évidemment baston ! Les joueurs ont plus de liberté, mais ça reste très simple à gérer pour un mj débutant. On est dans une ambiance bien traditionnelle, un peu comme dans de vieilles pantoufles. Les troisième et quatrième scénarios passent la vitesse supérieure et introduisent la structure de bac à sable. Ils commencent aussi à mettre pas mal de bazar dans la tête des aventuriers et des joueurs, le verni du mensonge craquelle, puis explose. Enfin le cinquième et dernier scénario offre l’occasion aux joueurs de régler leurs comptent dans une bonne grosse confrontation finale!  

Le JDR!

Le Contexte : vanilla fantasy ketchup !

Ça ressemble à du médiéval fantastique classique, mais de loin !  Bienvenu dans l’Ère du Bien, ici pas de menace Sauronesque en vue, l’Empire du Chaos c’est fini. Ici on tient le Mal à l’œil.

Bon, vous vous en doutez, y a scorpion géant sous roche.

Commando Barbare (CB) parle des illusions individuelles qui s’effilochent. De l’effondrement par implosion d’une société paranoïaque et puritaine. On va devoir compter uniquement sur sa bande de truands, lourdement armée si possible.

L’écroulement de l’ordre du Bien aveuglé par son propre obscurantisme, laissant les joueurs dans l’obligation de redécouvrir une violence tombée en désuétude… Si ça c’est pas un sujet hautement contemporain. Et le jeu a le bon goût de ne pas se positionner en donneur de leçon. Vous avez la problématique, à vous d’y réfléchir, de faire et d’assumer vos choix !

CB respecte les codes, pour mieux les briser. Les personnages eux-mêmes parlent d’xp, de points de vie, de niveaux et d’alignements. Ce qui était des outils de simulation de l’histoire en devient des éléments. Le jeu joue des clichés et contre-clichés, laissant les joueurs troublés, dans le doute face aux apparences et à leurs habitudes.

Là où tout commence...

Un jdr pour rire ET réfléchir !

Un moteur de jeu sur mesure !

Coté système CB tourne sous le moteur Chroniques Oubliées Fantasy, BBE oblige, mais en version light. On se retrouve avec des règles facilement accessibles expliquées clairement. Voici les quelques changements pour les connaisseurs. Trois voies culturelles de nain et cinq profils de guerrier de quatre rangs chacun, sont disponibles pour la création de personnage. Tableaux descriptifs de coups critiques, une bonne chose, ça illustre et accélère le combat. Enfin une mécanique de passage de niveau en plein scénario, avec plein d’effets visuels et numériques en plus ! Tout tient en 43 pages, illustrations comprises. Un bestiaire de 13 pages et un survol de l’univers en 4, finissent d’apporter le nécessaire pour faire vivre la campagne du jeu et créer vos propres histoires.

La campagne décomplexée de l'été !

Sous son apparence de jeu rétro-bourrin, Commando Barbare se révèle aussi avoir des facettes subtiles et profondes. Sa prise en main simplissime en fait un très bon jdr d'initiation, alors que ses références et délires méta vont titiller les vieux briscards.

Disponible chez BBE ici 

Banner Content
Tags: , ,
Spécialité(s) :

Jdr, youtuberies, trucs et machins!

Dresseur de fourmis. Fondateur de l'Ordre du Saint Mont d'Or. Sculpteur sur glace vanille chocolat.

Sujets similaires

Commentaires

Geek Tribes