18 Juil, 2019

Nous avons testé le Sennheiser Ambeo Smart Headset. Et il y a beaucoup de choses à dire sur ce casque. La première à retenir, c’est que techniquement parlant, il est bluffant. Et pourtant, ce n’est pas un produit destiné à n’importe qui. Est-ce qu’il saurait répondre à vos attentes ? C’est ce que nous allons essayer de déterminer dans le test qui suit.

Tout d’abord, et parce qu’un comparatif vaut un long discours, nous avons voulu montrer la différence qu’il y a entre le Sennheiser Ambeo Smart Headset et d’autres sources audio.

Pour le comparer à une autre source stéréo, nous avons utilisé un Tascam DR70. Pour fournir une image, un Canon 5d Mk III, dont nous avons aussi utilisé le son en témoin, et enfin, une dernière source qui n’est autre qu’un Samsung A8.

Un casque unique en son genre !

Pour chaque plan, nous avons lancé l’enregistrement sur les différents appareils, et remis à chaque fois l’image du 5D pour habillage. Nous vous conseillons bien entendu de regarder la vidéo avec votre casque audio, car l’enregistrement binaural perd tout son intérêt s’il est entendu sur des enceintes. Il en résultera tout de même un enregistrement stéréo, mais qui n’aura clairement pas le même rendu de l’espace sonore.

Nous avons commencé par le son mono du 5D pour poser le décor, puis l’image stéréo fournie par le Tascam, le Sennheiser Ambeo Smart Headset en troisième position et enfin le micro intégré au smartphone.

Les arguments de Sennheiser

Le Sennheiser Ambeo Smart Headset est spécialement conçu pour se brancher sur un smartphone. Tout d’abord développé pour Apple, Apogee Electronics et Sennheiser ont conçu l’appareil avec une prise lightning, la connectique en usage sur l’iPhone depuis 2012. Il devrait aussi pouvoir se décliner pour d’autres smartphones, via une connectique USB-C.

Il propose donc, en plus de vous permettre d’écouter votre musique dans la configuration qui vous conviendra le mieux, d’être une extension de votre smartphone lors d’enregistrement audio et vidéo. Comme vous avez pu l’entendre dans notre vidéo, il ne propose pas simplement une meilleure qualité que le microphone embarqué sur votre smartphone, mais surtout, il va vous permettre avec une grande simplicité de réaliser un enregistrement stéréo avec une spatialisation bluffante. En réécoutant l’enregistrement, avec le casque de Sennheiser ou un autre, vous aurez réellement l’impression de vous retrouver au milieu de la scène enregistrée en premier lieu, et ce, sans avoir à vous encombrer d’un enregistreur stéréo supplémentaire.

Un enregistreur, même grand public ou semi-pro, prend une certaine place, tandis que sur l’Ambeo Smart Headset, les micros sont intégrés. Nous vous laissons juge du résultat, mais en termes de spatialisation, l’enregistrement binaural nous a paru meilleur qu’avec la stéréo proposée par le Tascam.

Par ailleurs, les micros présents permettent deux autres options. La première : la réduction de bruit, déjà bien connue du grand public et assez largement répandue chez plusieurs marques, dont Sennheiser, aussi bien sous forme d’oreillettes intra-auriculaires que sur des casques plus volumineux. La réduction de bruit proposée par le Sennheiser Ambeo Smart Headset n’est pas la meilleure qui soit, bien que fonctionnant correctement.

L’autre option proposée est au contraire, l’augmentation du bruit ambiant. Dans quel intérêt ? Simplement « rouvrir » artificiellement le casque qui rappelons-le est un intra auriculaire, ce qui coupe bien plus l’utilisateur du monde extérieur qu’une simple paire d’oreillettes. Et si dans le métro ou une autre atmosphère bruyante, on ne tirera pas grand-chose de cette possibilité, elle peut être utile aux cyclistes ou aux adeptes du footing citadin, par exemple, qui voudraient écouter leur musique sans envahir tout le voisinage, mais sans non plus se couper totalement du monde.

Pour un usage grand public ?

Au premier abord, le casque parait solide, et utilise des matériaux de bonne qualité. Il est livré dans une petite housse de transport qui évitera en plus de le salir ou l’abîmer en le plongeant dans votre sac. Pour ma part, je ne suis pas un grand fan de l’intra-auriculaire, qui n’épouse pas très bien la forme de mon oreille, et a tendance à y créer une surpression que je trouve désagréable à la longue. Pourtant, ce n’est pas le premier casque intra de chez Sennheiser que j’ai la possibilité de tester, et force est de constater, que c’est la marque qui m’a occasionné le moins de gêne. D’autant que le casque est livré, comme souvent dans ces cas-là, avec plusieurs embouts de tailles différentes pour s’adapter au mieux à votre morphologie. Au-delà de l’intra-auriculaire, vous pouvez remarquer une branche qui revient derrière l’oreille, permettant au micro de rester toujours bien en place, et un bon maintient des oreillettes. Pourtant, encore une fois, ce n’est pas ce que je trouve de plus confortable, pour une raison toute bête : je porte des lunettes. La sensation de la double branche derrière les oreilles peut être gênante pour certains, et ne conviendra sans doute pas à toutes les morphologies.

Les oreillettes sont équipées d’une télécommande, qui vous permettra de passer d’un mode d’ambiance à un autre (réduction de bruit – normal – augmentation de l’ambiance), mais aussi de monter ou baisser le volume de la musique, et enfin de choisir entre deux niveaux de gain d’entrée, soit la sensibilité des micros, en fonction de l’ambiance à enregistrer. On pourra regretter la taille de cette télécommande, relativement encombrante, et à l’esthétique… disons : utilitaire. Enfin, le fait qu’elle arrive pile au niveau du torse est certainement judicieux pour les manipulations, mais rend le casque moins agréable dans une configuration footing.

La prise en main est néanmoins instinctive, et une petite voix vous murmurera à l’oreille le mode que vous aurez enclenché grâce à la télécommande. En outre, un dernier micro a été placé sur le fil droit pour les conversations téléphoniques.

La qualité audio du casque est tout à fait honnête, et si certains lui reprocheront sans doute un léger manque de basses, voire par moment une trop grande présence des aigus, mais ça ne m’a pas dérangé le moins du monde.

Pour finir, une question de taille : le prix. À 299 € ce petit bijou de technologie n’est pas donné. Et c’est logique ! Rappelons qu’il s’agit d’un produit d’exception embarquant une technologie jamais vue dans ce genre de produits, et fabriqué par les efforts combinés de deux firmes réputées.

Mais qu’en est-il de l’utilisation sur le terrain ? Sennheiser propose avec ce casque d’améliorer considérablement la qualité de nos enregistrements vidéos et sonores faits sur notre iPhone. Mais quand on se retrouve sur le terrain, à filmer une scène, on reste rarement à regarder l’écran et ce qu’on est en train de filmer. On va rapidement avoir tendance à tourner la tête pour regarder ce qui se passe autour, et bouger ensuite la caméra là où l’on a repéré une action intéressante. Or ce genre de mouvements peut s’avérer particulièrement déstabilisant dans cette configuration, parce que s’il permet un rendu très réaliste de la scène quand le son est en accord avec l’image, le fait d’entendre toute l’ambiance sonore changer rapidement d’axe sans que ce soit le cas pour l’image peut vite semer la confusion

Un avantage pour professionnels ?

Oui et non. Tout dépend de ce que l’on veut en faire. Encore une fois, un enregistrement stéréo de ce type nécessite que la personne qui porte le casque pour réaliser l’enregistrement reste en permanence dans l’axe caméra, sous peine de dénaturer complètement la relation entre le son et l’image, ce qui n’est pas particulièrement pratique en tournage. En tout cas, il serait assez étrange de l’utiliser comme casque, en revanche, c’est une solution très pratique et peu encombrante pour capturer des ambiances binaurales de qualité.

Pour montrer les capacités du casque, un court métrage a même été tourné entièrement avec le Sennheiser Ambeo Smart Headset ce qui montre bien que c’est possible si on l’utilise correctement. D’ailleurs le résultat est vraiment intéressant.

En somme, il n’est pas évident de déterminer avec certitude si ce casque est fait pour vous, que vous soyez un particulier ou un professionnel. Comme toujours, acheter du matériel (et surtout de cette trempe) nécessite de bien connaitre ses propres besoins, et finalement, peut être que ce casque est trop performant, trop polyvalent, pour satisfaire réellement. Nous avons eu le son de cloche de deux ingénieurs du son différents, dont un se montrait particulièrement intéressé, tandis que l’autre ne voyait pas ce qu’un produit comme celui-ci apporterait à la collection de micros qu’il a déjà. Côté grand public, toutes les personnes ayant écouté le résultat ont été saisies par la qualité de prises de son pourtant effectuée « à l’arrache ».

Espérons que les questions soulevées par ce test vous auront quelque peu renseigné. Si vous êtes conquis, vous pouvez suivre ce lien !

Banner Content
Tags: , , , , , ,
Spécialité(s) :

Science-fiction - cinéma - littérature

Auteur de récits de science-fiction et d'aventure, Sylvain Nawrocki surveille essentiellement les actualités technologie, cinéma et littérature. Vous pouvez retrouver ses récits sur Amazon et quelques nouvelles sur son site : www.memoires-des-titans.fr

Sujets similaires

Commentaires

Geek Tribes