21 Nov, 2018

Les éditions Le Bélial ont lancé une collection baptisée Pulps, qu’ils définissent comme « un état d’esprit avant tout ». Elle propose des récits d’aventures, cherchant à « distraire, sans se prendre au sérieux ». Ce qui n’empêche pas les Ferrailleurs du Cosmos d’ aborder en plus des sujets plus sérieux, au fil des aventures de ses personnages, qui sont effectivement très distrayantes et dépaysantes.

Eric Brown propose avec ce récit de science-fiction, une suite de nouvelles animées par les mêmes protagonistes. De mission en mission, ils vont être confrontés à des adversaires ou des situations particulières, qui soulèveront chaque fois un sujet fort, sans pour autant en imposer une dissertation exhaustive. Exactement le genre de récit que l’on aime aborder avec simplicité, et qui nous emmène plus loin dans nos propres réflexions chaque fois que l’on referme le livre. L’altérité et l’altruisme, le respect de la vie, qu’est-ce que l’on peut considérer comme vivant, des histoires d’amour impossibles, et le tout, avec des personnages très attachants et humains (même pour ceux qui ne le sont pas nécessairement).

On se fait très rapidement au rythme imposé par l’auteur, qui écrit une suite de nouvelles liées par un ensemble cohérent. À l’origine, plusieurs de ces histoires avaient été publiées dans la revue Bifrost entre 2011 et 2017, avant la parution des douze nouvelles, qui toutes mises ensemble et dans cet ordre forment un roman. Dans la postface, Eric Brown décrit sa manière de travailler :

«Voilà comment ça se passe : je commence un texte, bien décidé à ce qu’il soit indépendant, mais arrivé à la fin, j’ai une révélation. J’apprécie tellement le cadre que j’ai envie de le réutiliser, les idées ont besoin de plus de place, les personnages m’intriguent et réclament de revenir à la vie dans d’autres histoires.»

Résumé :

Cela fait bien dix ans qu’Ed et Karrie bourlinguent dans l’espace, à bord du Loin de chez soi, et ils pourraient bien bourlinguer encore dix ans, à récupérer la ferraille du cosmos, des carcasses de vaisseaux spatiaux, pour la revendre. Mais voilà qu’Ed, grand gaillard bourru au coeur d’artichaut, croise le chemin d’Ella Rodriguez, jeune femme traquée par des drones pugnaces qui cache un secret pour le moins inattendu. Ed entreprend alors de tout faire pour protéger cette jeune pilote aux talents, disons… multiples, même si cela ne plaît guère à la grincheuse Karrie. Une décision qui va mener le trio aux quatre coins de l’Expansion humaine, l’occasion pour Ed, Ella et Karrie d’en apprendre davantage sur eux-mêmes et sur la nature humaine…

À ce jour, vous pouvez aussi retrouver dans la collection Pulps les aventures de Capitaine Futur, en trois tomes, ainsi que Les vandales du vide, de Jack Vance.

Banner Content
Tags: , , ,
Spécialité(s) :

Science-fiction - cinéma - littérature

Auteur de récits de science-fiction et d'aventure, Sylvain Nawrocki surveille essentiellement les actualités technologie, cinéma et littérature. Il est aussi le responsable éditorial de GeekTribes.fr. Vous pouvez retrouver ses récits sur Amazon et quelques nouvelles sur son site : www.memoires-des-titans.fr

Sujets similaires

Commentaires

Geek Tribes