14 Déc, 2019

Déjà 10 ans que GEEK magazine creuse le sillon des cultures geeks à la recherche de la réponse à cette grande question sur la vie, l'univers et le reste.

Nous y sommes, le nouveau numéro qui vient d’arriver en kiosque, le 30, marque les 10 ans de GEEK magazine. L’occasion de remercier tous ceux qui ont fait vivre ce magazine depuis le début et de revenir sur l’histoire et les coulisses de ces 10 ans.

Au départ GEEK magazine était l’adaptation américaine du magazine GEEK qui se présentait comme l’émanation cool et geek du magazine américain WIRED dans un contexte qui n’était pas celui d’aujourd’hui. Le geek n’était pas encore cette entité largement acceptée et reconnue par le grand public. Pourtant quand on a repris le magazine en 2016 avec le numéro 11, l’équipe nouvelle s’est attachée à redonner du sens à ce mot qui nous semblait perdu dans les limbes de l’héliopause. C’était peut-être vain mais ça semblait comme le premier acte pour donner du sens à un magazine culturel sur l’actualité des univers geeks qui s’était peut être endormi sur les lauriers de sa curiosité. Finalement le geek a cette capacité d’aborder les univers qu’ils affectionnent avec ce regard de colon, il décortique ces univers pour s’en nourrir et nourrir l’oeuvre qui l’inspire. Il porte un regard curieux et désireux de créer du lien culturel et social. C’est ce que nous essayons d’encourager en abordant les choses avec une une transversalité qui permet de parler aussi bien de cinéma, de bd, de jeux vidéos etc… Le magazine aborde avec enthousiasme ce qui se fait de meilleur dans les domaines de la technologie, de la science, des dessins animés ainsi que des gadgets utilisés au quotidien ou juste pour nous divertir. Une approche “généraliste” qui converge avec cette explosion grand public des œuvres et personnages geeks.

Au départ GEEK magazine était l’adaptation française du magazine américain GEEK qui se présentait comme l’émanation cool et geek de WIRED.

Le magazine était bimestriel, aujourd’hui il est devenu trimestriel et ça nous va bien. Ce rythme nous permet de ne plus courir après l’actualité tout en restant connecté à des évènements. On le voit ce mois avec le nouveau numéro qui fait sa couverture sur Terminator, license mythique de nos cultures geeks, mais vous verrez que le contenu offre un regard plus vaste, avec moult dossiers et articles sur les racines des cultures geeks ou aussi ses futurs que l’on espère plutôt lumineux malgré ce que nous prédisent certains récits de SF que l’on aime tant.

Bien sûr un magazine c’est une équipe et cet anniversaire est l’occasion d’associer tout le monde. La rédaction d’abord, incarnée par Olivier Oltramare le rédacteur en chef, accompagné par une grosse équipe de pigistes : Antonin Lacomme, Pascal Pinteau, Sylvain Nawrocki, Marilys Vallet, Nazrie Djedoui, John Prate, Florent Chastel, Nathan Darmon, Mélissa Chevreuil, Pierre-Eric Salard, Cyril Rolland, Alex Nikolavitch, Marie Carbonnier, Louis Petre, Rui Pascal, Romain Caterdjan, Fabrice Fadiga et tous ceux qui ont un jour pigé dans le mag.

La direction artistique du magazine est incarnée par Christian Ung, rare membre actuel de l’équipe qui était là des le début. Sa magie pour assembler les images d’univers très différents n’a aucun égal, il donne aux articles un ton unique depuis 10 ans ! GEEK est un magazine qui se regarde. Le but est aussi d’en prendre plein la vue.

Il y aussi la régie publicitaire sans qui l’équilibre économique du magazine ne serait pas possible, merci MINT via Fabrice Régy qui lui aussi était là depuis le début en 2009.

Le régleur, Otto Borscha et son acolyte Hindeley Mattard, c’est eux qui répartissent les magazines chez les marchands de journaux. Et enfin merci à Donia et Alexis qui gèrent désormais nos abonnements.

C’est tous ces gens qui font vivre un magazine. Surtout leur passion car il en faut.

Et bien sûr merci à vous lecteurs, qui pour certains nous suivent depuis bien longtemps.

Quel avenir pour le magazine ? On va pas se mentir, ce n’est pas tous les jours un trajet paisible de conduire un magazine vers le réseau presse de nos jours, mais on a encore tellement de choses à partager qu’on entame sereinement la nouvelle décennie. Nous ne sommes pas assez visible chez le marchand de journaux, il faudrait imprimer plus d’exemplaires pour être présent partout mais ça coute de l’argent. Si vous n’arrivez pas toujours à nous trouver, n’hésitez pas à utiliser  l’outil de géo localisation du mag en temps réel. Il fonctionne très bien. Il faudrait être présent dans d’autres réseaux comme les librairies, nous y travaillons. On doit aussi développer les abonnements, petit conseil en passant, n’hésitez pas à vous abonner si vous voulez nous aider à pérenniser le magazine, cela nous permet de souffler quand on sait que des gens vous soutiennent pour un an.

Il faut aussi développer plus de relations et d’interactions avec vous, nous avons conscience de ne pas prendre assez la parole sur les réseaux, ça évolue tout de même avec de nouveaux outils comme la page des lecteurs de geek sur facebook ou via le T-Shirt club. Et puis il y a bien sûr ce site geektribes qui est un outil formidable pour compléter le magazine entre 2 numéros.

Nous travaillons sur un programme 2020 qu’on a hâte de vous révéler. Rendez-vous le 24 janvier prochain pour GEEK magazine n°30.

Live long and prosper comme dirait le vénéré rédacteur en chef de GEEK magazine.

 

Banner Content
Spécialité(s) :

Cinema et Séries

Commentaires

Geek Tribes