18 Juil, 2019

La sonde américaine InSight s’est posées sur la surface de Mars le 26 novembre 2018 à 19h47 GMT (20h47, heure française) après sept mois de voyage dans l’espace, et sept minutes d’angoisse pour les ingénieurs de la NASA.

En effet, la sonde devait passer d’environ 20 000 Km/h à seulement 8 Km/h, en suivant une trajectoire particulièrement complexe, pour éviter qu’elle ne rebondisse sur l’atmosphère, ou ne s’y désintègre à cause de la friction. Quelque temps plus tard, nous recevions les première images de cette mission.

On n’avait rien envoyé sur la planète rouge depuis 2012, avec Curiosity. Et cette fois, nous allons pouvoir faire autre chose que gratter la surface de la planète, car l’objectif de la mission Mars InSight est de creuser le sol martien, en espérant que l’on pourra en apprendre plus sur l’histoire de cette planète. Parmi les équipements embarqués sur la sonde, un sismomètre fabriqué en France par le Centre National d’Études Spatiales. Grâce à lui, nous pourrons écouter – tel un médecin qui pose son stéthoscope sur le cœur d’un patient – tout ce qui se passe dans les entrailles de Mars, d’un point de vue géologique. Des informations qui pourraient autant nous en apprendre sur la formation de la Terre, que sur les causes qui ont fait de Mars cette planète désertique, sans magnétosphère, et avec une atmosphère aussi ténue.

Banner Content
Spécialité(s) :

Science-fiction - cinéma - littérature

Auteur de récits de science-fiction et d'aventure, Sylvain Nawrocki surveille essentiellement les actualités technologie, cinéma et littérature. Vous pouvez retrouver ses récits sur Amazon et quelques nouvelles sur son site : www.memoires-des-titans.fr

Commentaires

Geek Tribes