19 Avr, 2019

Dernière ligne droite avant les fêtes ! Voici une petite sélection pour vous donner quelques idées en dehors des sentiers battus et des blockbusters de fin d’année pour vos Geeks préférés ! Voici une sélection dans l’univers des mangas, au poil !

On commence avec une sélection sur le thème de la biographie avec celle du maître, Osamu Tezuka enfin rééditée !

Une vie en manga - Pika Graphic

© by TEZUKA Osamu / Tezuka production

Voici la vie effrénée et trépidante du dieu des mangas … en manga ! Avec Une vie en manga, c’est toute une biographie de Osamu Tezuka qui nous est présentée de façon ludique et enrichissante, pleine d’anecdotes sur celui qui a créé le manga moderne et traversé cinquante ans de politique éditoriale au Japon. Ce livre montre autant le plaisir de créer du maître, que les révolutions qu’il a mises en place et la face cachée de son industrie …  On y découvre un rythme infernal et des cadences de productions stakhanovistes, joyeusement mises en valeur par les courses poursuites incessantes entre Tezuka et ses éditeurs qui lui couraient après à travers tout le pays pour récupérer les pages commandées.

Une vie dans les marges - Cornelius

© by TATSUMI Yoshihiro / Seirin Kôgeisha

Une vie en manga est garanti tous publics et offre une véritable découverte de ce milieu. Il est plus rythmé que le très bon une Vie dans les marges, la biographie de Yoshihiro Tatsumi chez Cornelius et plus court que le délirant shonen Bakuman de Takeshi Obhata et Tsugumi Ohba chez Kana, qui eux aussi racontent les dessous de l’industrie du manga.

Bakuman - Kana

© Tsugumi Ohba•Takeshi Obata / SHUEISHA Inc.

Petit voyage vers les subtilités du Gekiga ou manga pour adulte, entre poésie et fantastique

L'homme sans talent - Atrabile

©TATSUMI Yoshihiro, Atrabile, 2018

Les mangaka sont des hommes à part, comme bien des artistes ils vivent souvent en marge de la société. Encore plus lorsqu’ils ont décidés de faire du gekiga (du manga d’auteur pour adulte). Plongé dans un profond malêtre, le personnage, mangaka de son état, erre entre mélancolie et dépression… Désenchanté et dans l’incapacité totale de s’adapter à son quotidien, Sukezô Sukegawa tente tant bien que mal de vivre de petits boulots complètements farfelus. Cette chronique de l’ennui nous narre le difficile chemin de l’artiste face à son inspiration et à l’acte de création. Intime, ce récit a tendance à marquer profondément le lecteur par sa narration subtile et son traitement de l’introspection.

Longtemps indisponible, L’homme sans talent se voit re-publié par Atrabile, quand en même temps les Éditions Cornelius se lancent dans la publication de l’intégrale des œuvres de Yoshiharu Tsuge pour le début de l’année. Idéal pour découvrir cet auteur sensible et un des précurseurs de la BD autobiographique au Japon, qui collabora au célèbre magazine underground et expérimental Garo.

le fleuve Shinano - Kana, label Sensei

© by KAMIMURA Kazuo / K&B Publisher

Autre grand maitre du Gekiga, Kazuo Kamimura est le père du manga adulte au Japon dont l’un des récits les plus célèbre, Lady Snowblood a profondément inspiré Quentin Tarantino pour son Kill Bill. Kamimura parle des femmes comme personne, jamais comme des êtres faibles mais toujours animées d’une force profonde et viscérale pour lutter contre un destin inéluctable. Dans le Fleuve Shinano, Kamimura met en scène les amours de Yukié, une jeune femme libre dans un Japon traditionnel du début du XXe siècle.  C’est un drame plein d’éclats qui nous est offert, la quête d’une femme pour un amour véritable ayant un destin aussi tourmenté que le cours d’eau auprès duquel elle vit…

Depuis quelques années, les Éditions Kana publient régulièrement des livres de cet auteur encore trop méconnu par chez nous, et qu’une magnifique exposition au FIBD d’Angoulême en 2017 a réussi à remettre sur le devant de la scène.

Le fleuve Shinano - Kana, label Sensei

© by KAMIMURA Kazuo / K&B Publisher

Voilà quelques titres qui vont vous faire découvrir un autre visage du manga japonais.

Atomic (s)trip - Pika, graphic

ATOMIC (S)TRIP © Atsushi KANEKO 2016 / KADOKAWA CORPORATION

Auteur phare de la scène contemporaine du manga underground japonais, Atsushi Kaneko avait déjà marqué les esprits avec son détonant Bambi, publié à l’époque chez ImHo. Un road movie dantesque animé par une héroïne sans limites ! Soil, édité en son temps chez Ankama et Wet Moon chez Casterman montraient son amour pour David Lynch et ses scénarios alambiqués et alchimiques. Marqué par un graphisme tout en rondeur et une liberté de ton toute particulière, Atsushi Kaneko est vraiment à part sur la scène éditoriale japonaise. Atomic (s)trip va nous faire une fois de plus basculer vers l’irréel, le fantastique et la folie au sein d’un recueil d’histoires courtes sorties dans les années 90. Anticonformiste, l’auteur ne cesse de surprendre et s’amuse à déstructurer avec génie son récit, nous emportant ainsi dans sa folie. En un mot, jubilatoire !

Dix nuits dix rêves - Philippe Picquier

© by KONDÔ Yôko / Iwanami Shoten

Le manga Dix nuits, dix rêves nous propose l’adaptation d’une série de nouvelles d’un grand écrivain japonais, Natsume Soseki. Publiées au début du siècle dans le journal Asahi Shinbum, ces courts récits reflètent bien l’approche excentrique de l’écrivain par rapport aux auteurs de son époque (Soseki aura surtout au final un très grand succès posthume). C’est donc un ensemble de rêves, décousus et sans rapport les uns avec les autres qui nous sont présentés. Dix récits de frissons et de peur, de cauchemars et d’inventivité dans lesquels le bizarre le dispute au fantastique. L’usage des ellipses est subtilement angoissant et parfois comique, nous entraînant dans les méandres de l’imaginaire d’un auteur créatif et sensible, que ce manga illustre à sa juste valeur.

Enfin, une série dans un format plus classique, mais qui se révèle des plus passionnantes !

Kingdom - Meian

© by HARA Yasuhisa / Shûeisha

Pour Kingdom, nous sortons des sentiers battus de bien des manières, car même si cette série est en tête des ventes au Japon, elle est simplement quasi impubliable en France. Manga sur une base historique de plus de 50 volumes à ce jour (et la série n’est toujours pas terminée), commencée comme un shonen, elle vire ensuite rapidement au seinen, bref Kingdom concentre trop de superlatifs pour être publiable facilement. Ce sont les Éditions Meian qui par une stratégie éditoriale innovante entre crowfunding, abonnements et association avec l’équipe de scantrad se lancent à l’assaut de ce chef d’œuvre. Car nous avons là une série vraiment hors du commun, au cœur des Royaumes combattants de la Chine des premiers siècles, qui va voir l’ascension en parallèle d’un jeune orphelin comme un talentueux guerrier et de EiSei, l’homme qui sera par la suite connu comme Qin Shi Huang, l’unificateur de l’Empire du Milieu. Le dessin de Hara accompagne de façon percutante le lyrisme des batailles gigantesques et la violence des combats. Plus qu’une saga, une épopée !

Kingdom - Meian

© by HARA Yasuhisa / Shûeisha

Kingdom - Meian

© by HARA Yasuhisa / Shûeisha

Infos pratiques

Une vie en manga
Dessin de Osamu TEZUKA sur un scénario de Tezuka Production
One shot chez Pika graphic

Une vie dans les marges
Dessin de Yoshihiro Tatsumi sur un scénario de Kogeisha Seirin
2 tomes chez Cornelius

Bakuman
Dessin de Takeshi Obata sur un scénrio de Tsugumi Ohba
20 volumes (série terminée) chez Kana

L'homme sans talent,
dessin et scénario de Yoshiharu Tsugue
One shot chez Atrabile

Le fleuve Shimano,
scénario de Hideo Okazaki et dessin de Kazuo Kamimura,
intégrale chez kana, label Sensei

Atomic (s)trip
scénario et dessin de Atsushi Kaneko
one shot chez Pika graphic

Kingdom,
dessin et scénario de Yasuhisa Hara,
10 tomes, série en cours chez Meian

Dix nuits, dix rêves
Dessin de Yoko Kondo sur un scénario de Natsume SOSEKI
One shot chez Picquier Editions

Banner Content
Spécialité(s) :

-Japanimation, Comics, Bande dessinée, jeux vidéos

Pieuvre multicéphale, touche à tout éclectique, bédévore en tout genre, esthète du décalé, amateur du pixel ...

Commentaires

Geek Tribes