21 Mar, 2019

La devise du studio Backlight : « Faire du virtuel le nouveau réel. » C’est déjà ce studio qui avait conçu le jeu Eclipse, que nous avions testé à l’Escape Lab il y a quelques mois. Cette fois, nous nous sommes rendus à Illucity, à La Villette, pour tester un autre de leurs jeux en VR : Toyland.

La VR (Virtual Reality en anglais, donc Réalité Virtuelle) est un procédé qui permet une immersion totale, et encore plus avec les différents accessoires haptiques qui peuvent s’y greffer : les fusils à retour de force, sièges ou sol vibrants, parfois même des combinaisons permettant de sentir les impacts que le joueur pourrait recevoir. En fait La VR est sans doute déjà ce que les gamers espéraient voir émerger depuis toujours. Et force est de constater que c’est plutôt au point !

BackLight : un studio à suivre de près !

Tout comme pour Eclipse, l’effet est saisissant, mais l’immersion passe un niveau au-dessus. On commence dans un avion, bringuebalé au milieu d’une bataille, avec le discours revigorant de notre chef de section avant qu’il nous envoie sous le feu ennemi. Vous l’aurez compris avec le titre du jeu, on n’est pas vraiment dans un conflit armé sanguinolent, mais complètement plongés dans un monde de jouets.

Dès la première séquence, on y croit. Les sièges dynamiques donnent l’illusion qu’on est dans l’avion, et on retrouvera cette position à plusieurs moments du jeu, sans jamais avoir l’impression qu’on tourne en rond dans une pièce de 100m carrés (ce qui est pourtant le cas). D’autres éléments haptiques permettront de parfaire l’illusion, comme ici le fusil et le sol, qui en se mettant à vibrer, simule le mouvement. Sans parler des graphismes, que vous ne remettrez jamais en question durant le jeu.

Autant le dire simplement : nous avons été conquis. Le seul conseil que l’on puisse vous donner, à part aller l’essayer vous même, c’est de bien faire attention au temps, car vous aurez vite fait de vous laisser impressionner par le décor et la qualité de l’immersion. En tous les cas, à moins que vous supportiez mal les effets de la VR (qui peuvent provoquer le “mal du mouvement” ou “motion sickness”) il est peu probable que vous regrettiez un seul instant d’avoir tenté l’aventure !

Banner Content
Tags: , , , , ,
Spécialité(s) :

Science-fiction - cinéma - littérature

Auteur de récits de science-fiction et d'aventure, Sylvain Nawrocki surveille essentiellement les actualités technologie, cinéma et littérature. Il est aussi le responsable éditorial de GeekTribes.fr. Vous pouvez retrouver ses récits sur Amazon et quelques nouvelles sur son site : www.memoires-des-titans.fr

Sujets similaires

Commentaires

Geek Tribes