4 Déc, 2021

Une bande de jeunes venus fêter un anniversaire dans un vieux manoir familial à l'abandon par une nuit d’orage. Qu’est-ce qui pourrait mal tourner ?

Vous avez envie d’une soirée jeu de rôle pleine de frissons avec vos potes mais vous n’avez pas d’idée de scénario ? Ça tombe bien, les XII singes, éditeurs spécialisés dans le jeu de rôle, vous proposent des scénarios clé en main très complets afin de tuer le temps et peut être même vos camarades personnages-joueurs.

Un produit ludique très généreux

 

“Limbes” est une campagne de jeu de rôle sortie tout droit de l’imagination de Nicolas Guérin. Si cet artiste touche à tout s’occupe habituellement de composer d’adorables bouquets pour vos grands-mamans, c’est cette fois-ci une véritable composition de fleurs du mal qu’il nous offre dans une ambiance à la fois pesante et poétique.

Cette campagne écrite en une centaine de pages comporte pas moins de cinq scénarios ainsi que de nombreuses aides de jeux renforçant l’immersion des joueurs au cours de la partie : arbre généalogique, portraits, plans, correspondances épistolaires, etc. La campagne se montre extrêmement généreuse sur les aides et c’est d’ailleurs l’une des grandes qualités de l’éditeur.

 

Un aperçu des nombreuses aides de jeux incluses dans “Limbes”.

 

A noter que Limbes tourne sous un système générique basé sur le jet de dés à six faces : vous n’aurez donc certes pas un système de jeu très original mais il aura l’avantage d’être simple et accessible. Mention spéciale néanmoins pour la gestion de ce que l’auteur appelle les accomplissements personnels, une petite mécanique bonus tout à fait pertinente sur laquelle nous reviendrons plus tard.

Entre un système de jeu simple et accessible et la générosité des aides de jeux, les XII singes augmentent encore la qualité de leurs produits issus de la gamme “Clé en main” qui proposent véritablement tout ce dont a besoin un Maître de Jeu, confirmé ou non, afin qu’il se lance dans une partie avec la plus grande efficacité.

Une campagne qui joue avec les codes du genre

 

Le pitch de base est simple : la jeune Marion vient fêter son anniversaire dans le vieux manoir familial, accompagnée de ses proches : son petit frère espiègle ainsi que quelques amis hauts en couleur que les joueurs prendront plaisir à incarner, de l’amoureux transit adepte de la poésie à l’influenceuse fan de Katy Perry. La soirée vire au drame alors que le Manoir semble en proie à des événements surnaturels qui vous rappelleront vos films d’épouvante préférés.

Si la campagne présente de prime abord de faux airs de nos teen horror movies préférés, le talent d’écriture de Nicolas Guérin s’en éloigne bien vite afin de se diriger, non sans une certaine sensibilité, vers des thèmes beaucoup plus matures, dramatiques et tout en nuances. Et c’est là toute l’intelligence de la campagne : l’auteur n’a de cesse de jouer avec les codes du genre afin de nous surprendre. En effet, tandis la célébration du vingtième anniversaire de Marion vient symboliser le passage à l’âge et les angoisses qui y peuvent être rattachées, l’auteur questionne d’un autre côté notre notion du Bien et du Mal de manière subtile.

Avec Limbes, il va être question d’explorer de tragiques souvenirs afin de comprendre un présent qui pourrait l’être encore davantage si les protagonistes venaient à prendre les mauvaises décisions. Ils risqueraient alors de perdre leur plus chère amie, voire de se perdre eux-mêmes.

Tout a un prix

En effet, si la campagne nous apprend quelque chose, c’est bien que tout a un prix notamment à travers les tentations et les pulsions que peuvent ressentir les personnages joueurs.

C’est ce qu’on appelle dans le jeu des “accomplissements personnels” : il s’agit de petits défis en apparence anodins que peuvent choisir de relever les personnages joueurs et qui leur fournissent mécaniquement davantage de puissance en leur débloquant l’accès à un atout supplémentaire. D’abord inoffensifs, ces défis se révèlent graduellement de plus en plus cruels, révélant un côté de plus en plus obscur chez les personnages.

Illustration de Maxime Teppe pour “Limbes”

Ce qui est intéressant, c’est que de la même manière que le personnage va être tenté par ses pulsions, le joueur va l’être tout autant puisqu’il va chercher à aller contre la nature de son personnage afin de débloquer des avantages mécaniques dans une jolie mise en abyme. Cet aspect du jeu peut rappeler le jeu de rôle Sombre de Johan Scipion avec son système de personnalités évoluant en trois temps et représentant l’usure psychologique progressive des personnages soumis à un stress important.

Conclusion

 

Une belle réussite en ce qui concerne le premier projet solo de Nicolas Guérin que l’on retrouvait jusqu’alors en collaboration sur des projets comme Krystal, un jeu de rôle post apo “positif”.

Dans le même registre horrifique paru chez les XII singes, nous ne saurions que trop vous conseiller les Encagés, une campagne pour le jeu Cthulhu Hack également très généreuse en aides de jeu et qui s’avère être une enquête extrêmement bien ficelée, un véritable plaisir à jouer mais peut-être un peu ardu à la maîtrise pour les MJ débutants.

 

Illustration de Maxime Teppe.

Pour vous procurer la campagne, c’est par ici !

Banner Content
Tags: , , ,
Spécialité(s) :

JDR, Histoire, Littérature, Sociologie

Professeure en lettres et histoire, passionnée de jeux et de fromages.

Sujets similaires

Commentaires

Geek Tribes