Qui n’a jamais rêvé de faire décoller et atterrir un avion de ligne étant enfant ? Même adulte, d’ailleurs, vous ne vous êtes jamais demandé si vous seriez capable de prendre au débotté les commandes d’un de ces engins ? Alors vous avez peut-être tenté le coup sur Flight Simulator, mais il faut être honnête, l’expérience est restée assez limitée. Par chance, AviaSim propose mieux. Beaucoup mieux !

La sortie tant attendue de la suite de Top Gun est l’occasion de renouer avec ses rêves de gosse, et se rappeler que voler est une des plus anciennes ambitions de l’humanité, cruellement dépourvue d’ailes par la nature. Bien que passer une licence de pilotage ne soit pas si inaccessible qu’on le pense, ce n’est pas non plus à la portée de toutes les bourses, et cela demande tant une certaine rigueur qu’un véritable investissement en temps. D’un autre côté, on pourrait se satisfaire d’un baptême de l’air, mais pour des raisons évidentes de sécurité, aucune des manœuvres les plus complexes ne sont possible. On se tourne alors vers des simulateurs de vol à la maison, avec les moyens du bord. Il ne faut pas dénigrer ces expériences, elles apportent leur lot de sensations, et même si on peut sembler un peu durs avec les jeux de simulation de vol accessibles pour quelques dizaines d’euros, le fait est qu’ils sont depuis longtemps extrêmement bien conçus, et permettent déjà d’ouvrir ses horizons. D’un autre côté, AviaSim va bien au-delà ! C’est une tout autre expérience.

Comme dans un cockpit

À peine entré dans la salle d’un simulateur d’AviaSim, on en prend déjà plein les yeux. Un peu comme ces fois où l’on prend l’avion pour un long voyage, qu’on voit entrouverte la porte du cockpit avec l’équipage occupé aux préparatifs du vol, et que les commandes sont un peu visibles. Mais il faut continuer d’avancer, vérifier quel est son siège sur la carte d’embarquement… Ah oui, 17F… Au moins, on aura le hublot avec vue sur l’aile, c’est déjà ça !

Chez AviaSim, on va pouvoir s’asseoir directement aux commandes d’un Airbus A320 ou celles d’un Boeing 737. Et il y a tout ! Les véritables sièges, les véritables commandes et affichages, et tout est fonctionnel ! face à vous, un tarmac vous attend, avec à disposition des milliers d’aéroports différents, et la possibilité de simuler des conditions météo différentes, des pannes, ou tout ce qu’on peut imaginer pour tester vos aptitudes. Mais commençons simple ; parce que même « simple » nécessite quelques notions. Là encore, AviaSim propose quelque chose que vous ne trouverez pas sur l’ordinateur du salon : vous n’êtes plus seul devant l’écran. Un pilote aguerri va vous enseigner quelques notions essentielles, de manière à ce que vous puissiez manier l’engin que vous aurez choisi. D’ailleurs, d’autres appareils sont disponibles parmi les 17 centres AviaSim disséminés sur le territoire, avec toujours la volonté de laisser du choix à disposition, mais notons par exemple que seul le centre de Lyon permet de se trouver aux commandes d’un hélicoptère Bell 206…

Faire décoller un Airbus A320

Si toutes les commandes sont reliées au simulateur, celui-ci ne va pas retranscrire les sensations de mouvement avec des vérins hydrauliques. Les graphismes ne sont pas non plus à la pointe de ce que l’on peut faire aujourd’hui. C’est dit. Est-ce que c’est un problème ? Pas un seul instant, car l’expérience est tout autre. On pourrait dire qu’on est dans un simulateur « technique » conçu pour placer son utilisateur dans des situations réalistes d’un point de vue avionique. Et c’est déjà bien assez complexe pour ne pas avoir besoin d’ajouter du mouvement. De toute manière, une fois qu’on a le manche et la manette des gaz dans les mains, le palonnier sous les pieds, et les instruments de vol sous les yeux, tout le reste devient accessoire. Après un briefing technique permettant de prendre connaissance des instruments, de la façon de les lire, et des différentes commandes que l’on devra actionner, le moment est venu de mettre les gaz. La piste commence à défiler sur l’écran, et il suffit à présent de suivre les instructions de votre guide, mais c’est vous qui avez les commandes. On le disait plus haut, tout le monde peut obtenir une licence de pilotage sans trop de difficulté, mais se retrouver aux commandes d’un avion de ligne est pour ainsi dire une autre paire de manches… Même sans vérins hydrauliques, la sensation est exceptionnelle. Pourtant, le meilleur reste à venir, car l’atterrissage est encore plus spectaculaire. Au décollage, il suffit de ne pas faire de geste brusque et aller tout droit, mais cette fois, il faut aligner l’appareil avec la piste, prendre en considération la masse de l’appareil et son inertie, surveiller son altitude, suivre les instructions de l’ordinateur de bord, mais aussi faire confiance à ce que l’on voit derrière les vitres du cockpit. Autant dire que ça fait beaucoup, mais c’est jouissif !

L’expérience Top Gun : Maverick

Pour ceux qui voudraient aller plus vite, il y a aussi le F22… ou le F35 ! Le cockpit du simulateur est plus sommaire que les autres – qui sont eux des répliques très fidèles – mais là encore, ce n’est pas un problème. Diable, c’est si réactif que ça un chasseur ? On a beau s’y attendre, ça surprend toujours ! Dans cette salle, vous pourrez aussi tenter différentes missions, toujours avec un simulateur extrêmement précis (le P3D développé par Lockheed Martin), mais avec une aspiration plus ludique, permettant par exemple de sillonner au milieu d’un canyon, simuler des combats aériens ou apponter sur un porte-avions au milieu de l’océan. Et rien de tout ça n’est facile ! Mais c’est aussi pour ça qu’on aime ce genre d’expériences.

AviaSim a été fondée en 2012 par Thomas Gasser, pour permettre aux passionnés de vivre une expérience difficilement accessible autrement, mais aussi pour mettre en confiance ceux qui pourraient avoir peur de l’avion. À l’agence parisienne de Bercy, située au pied de la bibliothèque François Mitterrand, vous serez probablement accueillis par Martin Fraenkel et Thomas Foeillet, qui se feront une joie de répondre à vos questions et vous montrer les différents simulateurs à disposition. Si vous habitez loin de la capitale, rendez-vous sur www.AviaSim.com pour trouver le centre le plus proche de chez vous !

Banner Content
Tags: ,
Spécialité(s) :

Science-fiction - cinéma - littérature

Auteur de récits de science-fiction et d'aventure, Sylvain Nawrocki surveille essentiellement les actualités technologie, cinéma et littérature. Vous pouvez retrouver ses récits sur Amazon et quelques nouvelles sur son site : www.memoires-des-titans.fr

Sujets similaires

Commentaires

Geek Tribes