16 Sep, 2021

La nouvelle parution des éditions 404 apporte encore un peu de diversité à une ligne éditoriale née sous le signe de l’ouverture. Après les comics strips de Jens K, les cases nerveuses et musclées de Jason Howard, on se tourne vers un conte initiatique intitulé La Fleur de la Sorcière, par Enrico Orlandi, qui se permet une relecture de cette forme classique à travers un prisme bien personnel.

Initiation au voyage

Le récit commence alors que les grandes épreuves que l’on s’attend à rencontrer dans un récit initiatique ont été résolues. Pourtant, notre jeune héros prénommé Tami n’est pas au bout de sa quête ; seulement elle doit prendre un nouveau tournant qu’il avait comme oblitéré au début de son aventure.

En effet, Tami est né très loin dans un village du sud. Là-bas, tous les garçons sont exilés à l’âge de dix ans, et ne peuvent revenir que lorsqu’ils sont devenus des hommes. C’est donc dans cet esprit que Tami part sur les routes affronter les périls, pour devenir fort, indépendant, et répondre à tous les critères qui dans son esprit font un homme. Mais peut-être qu’être un homme ne se résume pas seulement au fait d’être assez fort pour se défendre et défendre les autres. Peut-être faut-il laisser le temps au temps.

Simple, pas simpliste

Avec cette histoire touchante, Enrico Orlandi nous fait sortir des schémas habituels, et propose une alternative aussi sage que simple au récit d’aventures ; d’une évidence rafraîchissante qui devrait parler autant aux adultes qu’aux plus jeunes. 

Le trait, d’une apparente simplicité, se révèle au fil des pages d’une grande précision, et transcrit une certaine légèreté, renforcée par les couleurs pastel de cet univers. L’auteur joue aussi sur les rapports d’échelle, qui transcrivent, encore une fois avec sobriété, la façon dont on se représente les obstacles qui se dressent devant nous, et la proximité avec ce qui compte vraiment.

Si on veut pinailler, on peut regretter que l’album n’ait pas eu droit à une couverture rigide comme les précédentes parutions de 404 Comics. Parce que La Fleur de la Sorcière le mérite amplement, ne serait-ce que pour mieux subir les outrages du temps ! Enfin, c’est vraiment pour pinailler parce que la qualité du papier et de l’impression sont toujours au rendez-vous, et même si on aime les jolis écrins, ce qui compte le plus reste ce qu’ils contiennent !

Disponible dans toutes les bonnes librairies !

Banner Content
Tags: , , ,
Spécialité(s) :

Science-fiction - cinéma - littérature

Auteur de récits de science-fiction et d'aventure, Sylvain Nawrocki surveille essentiellement les actualités technologie, cinéma et littérature. Vous pouvez retrouver ses récits sur Amazon et quelques nouvelles sur son site : www.memoires-des-titans.fr

Sujets similaires

Commentaires

Geek Tribes